Arnaud-Louis Chevallier : L’exposition BDSM de NudeOExpo se termine en apothéose

 NudeoExpo4 Exposition Paris Art Erotique Nu BDSM Fetichisme Dessin Peinture Performance Photographie Sculpture Tatouage Erotic

La dernière exposition NudeOExpo à la Concorde Art Gallery, au 179 boulevard Lefebvre à Paris, s’est terminée en apothéose avec un quatrième vernissage, le 15 décembre 2023, qui a encore remporté un vif succès.

Placé sous le signe de la littérature érotique, de nombreux auteurs et éditeurs sont venus y présenter leurs créations et dédicacer leurs livres :

  • Julie-Anne de Sée a fait découvrir à ceux qui ne la connaissaient pas encore la quinzaine d’excellents ouvrages qu’elle a écrit, en particulier les derniers, « Je même en elle : du flou » et « Iris Solemnis » ;
  • Mhell Lectra, écrivaine est venue dédicacer ses deux livres palpitants de la série « Entre ses mains » ;
  • Alonzo Seraï, dessinateur de bandes dessinées pour le journal « Métal Hurlant » a dédicacé son ouvrage richement illustré « La vallée du Bétail Blanc » et proposé à la vente plusieurs de ses dessins ;
  • Christophe Bier, écrivain, éditeur et vibrant chroniqueur de l’émission « Mauvais genre » sur France Culture a présenté les parutions du label Select-Bibliothèque dont il s’occupe ;
  • Yxes, dessinateur de bandes dessinées déjà présent aux trois précédents vernissages a proposé de nouvelles planches originales sur la suprématie féminine.

Les amateurs de photographies ont également été comblés avec :

–    les somptueux portraits en couleur de YouX.Art, déjà présent lors des précédents vernissages mais qui proposait de nouvelles facettes de son travail,

–    les délicats clichés en noir et blanc de Jean-Louis Delvalle, représentant des corps féminins dans des situations extrêmement suggestives,

–    le travail subtil de Ginette Fedlafoto autour du corps masculin mis en scène dans des situations du quotidien,

–    les clichés intemporels et remplis de poésie de Corbomecanik,

–    une nouvelle série, latex et shibari, de photographies en noir et blanc de Nasrin alias CaptiQParis,

–    les œuvres de Rik-Art, également présent lors des précédents vernissages, centrées autour de l’éphémère et de la performance.

Enfin, pour les amateurs de peinture et de graphisme, étaient exposés, outres les planches d’Alonzo Seraï et d’Yxes :

  • les œuvres -ô combien- attachantes de William Penkli qui sublime la femme y compris dans ses actes extrêmes,
  • les peintures et dessins de Clarence Etienne, qui représentent à chaque fois de petits moments d’éternité, ludiques et pleins de sérénité,
  • Les très belles illustrations de Bontés Divines qui apparaissent comme autant d’invitation à la rêverie et au fantasme,
  • Les dessins méticuleux et très érotiques de YSE, qui renvoient à la sensation de délicieuse abandon qu’on éprouve lors de séances de bondage ou de soumission.

La soirée, toujours aussi festive que les précédentes, a également été le théâtre d’une nouvelle performance d’Aleksandre Sacha et d’Even, laquelle l’a suspendu à une poutrelle métallique.

Les œuvres restent exposées jusqu’au 12 janvier 2024, date à laquelle devrait avoir lieu la soirée de finissage (à confirmer).

Un grand Merci à Arnaud-Louis Chevallier pour cet article !

Son portrait réalisé par Videaste.eu :